Comment est née la Route de la Soie ?

La route de la soie est un nom générique que l’on utilise assez couramment, mais en réalité, elle est désignée par plusieurs routes reliant autrefois la Chine à l’Europe pour les transactions de la soie notamment. Cette longue et sinueuse route traverse alors le nord-ouest de la Chine. Découvrez à travers cet article à quel point l’histoire de cette route est intéressante et captivante.

Comment est née la fameuse « Route de la Soie »

Pour faire simple, la route de soie est le chemin que les anciens ont emprunté à l’époque pour transporter des marchandises depuis la Chine vers l’Empire Romaine et vice-versa. Cette route antique part alors de Luoyang et Xi’an, d’anciennes capitales impériales de la Chine, traverse le fleuve Jaune Lanzhou pour ensuite se perdre dans le corridor du Hexi. 

Ainsi, la route de la soie était surtout utilisée par les marchands d’Asie centrale. Le nom peut être trompeur, car les marchandises qui ont circulé sur cette route ne sont pas réellement de la soie, mais plutôt des cheveux, des cuirs, des ivoires et autres produits de luxe. À travers cette route, les Chinois de l’époque avaient reçu des marchandises comme des concombres, des figures, des sésames, des fruits de grenadier de la part de l’Empire romain. En plus des marchandises, les deux empires ont également échangé des savoir-faire comme l’art de la farine et bien d’autres encore. C’est l’une des raisons de la richesse culturelle de la civilisation de l’Empire chinois.

Une route qui garde toujours son histoire

Ainsi, les longues caravanes de marchandes d’Asie centrale ont longtemps traversé la route de la soie pour transporter des produits vers l’Empire romain. Aujourd’hui, les choses ont grandement changé, mais la route garde toujours de nombreuses traces de son histoire.

Long de plusieurs milliers de kilomètres, cette route est jalonnée d’innombrables monuments et de sites historiques ce qui incite les adeptes d’histoire à faire un long voyage dans la route de soie. 

Aussi, cette route désigne l’ancienne commerciale reliant la Chine à l’Asie, d’où vient son nom « route de la soie » d’ailleurs. Effectivement, la Chine faisait autrefois le commerce de la soie uniquement à l’intérieur de ses frontières, il n’était pas rare que les caravanes subissaient les attaques des bandits en quête d’objets valeureux.

La route de la sois durant la dynastie des Han

La dynastie des Han se trouve entre les années 200 à 114 av JC. À cette époque, les confins de l’Empire chinois sous la gouvernance de l’empereur Wudi envoyèrent le général Zhang Qian pour rassurer les caravanes durant leur long voyage. Le général avait alors pour mission de protéger les caravanes en cas d’attaque et de négocier diplomatiquement avec les petits états nomades pour faciliter les transactions des marchandises.

À cette époque, l’actuelle Xi’an était la capitale de la dynastie des Han occidentaux. Le général mena alors sa troupe jusqu’aux régions de l’Ouest afin d’établir des relations commerciales. Bien que les choses se soient plus ou moins améliorées, à noter que la lutte continuait durant les deux autres dynasties qui se suivaient.